PROJET DE FONCTIONNEMENT

 

 

 

I.                   Présentation du réseau

 

1.      Secteur d’intervention

 

2.      Composition du RASED

  

II.                Procédure de prise en charge d'un élève

  

 

III.             Les acteurs du réseau

 

1.      Le maître chargé de l’aide pédagogique

 

2.      Le maître chargé de l’aide rééducative

 

3.      Le psychologue scolaire

  

IV.            Fonctionnement du réseau – Communication

 

 

 


I.              PRESENTATION DU RESEAU

 

1.      Secteur d’intervention :

 

Ecoles primaires et maternelles de Baillargues, Saint-Brès, Saint-Aunès, Carnon, Maurin, Boirargues, Vauguières et Les Garrigues

 

2.      Composition du RASED :

 

·        Psychologue scolaire :
Mme DELRIEU Isabelle

·        Enseignant chargé de l’aide pédagogique sur Baillargues et Saint-Brès :
Mme. GELIS Virginie (actuellement en congé)

·        Enseignante chargée de l’aide pédagogique sur Saint-Aunès, Carnon, Maurin, Boirargues, Vauguières et Les Garrigues :
Mme AVIGNON Geneviève

·        Enseignante chargée de l’aide rééducative sur l'ensemble du secteur :
Melle GAGNOL Pascale

 

 

 

II.           PROCEDURE DE PRISE EN CHARGE

 

1.         Principe : le RASED prend en charge des enfants nécessitant une aide spécifique à un moment donné. Ces prises en charge ne se décident qu’après concertation avec les enseignants. Elles se déroulent sur le temps et dans les locaux scolaires. Leur budget de fonctionnement est assuré par les communes dans lesquelles les aides sont dispensées.

 

2.         Procédure :

 

·        Le maître de la classe ayant détecté un élève en difficulté met en place une aide  au sein de la classe.

·        Si les difficultés persistent, le maître rencontre les parents pour leur en faire part et les informe de son signalement au réseau.

·        Signalement au réseau : le maître de la classe remplit une fiche de liaison Ecole-Rased (document type fourni par le réseau) ; les premiers signalements de l’année scolaire s’effectuent de façon groupée au cours d’une réunion dont la date est généralement fixée fin septembre – début octobre.

·        Le réseau analyse les demandes en réunion de synthèse. Cette analyse conduit à faire des propositions spécifiques et différenciées :

-         aides à dominante pédagogique

-         bilans et suivis psychologiques

-         suggestion d’aide extérieure à l’école

La décision est collective et dans le cas d’une prise en charge, le suivi du travail est commun.

·        Le réseau remet au maître de la classe les propositions qu’il a retenues.

 

 

III.        LES ACTEURS DU RESEAU

 

D’une façon générale, afin d’assurer une cohérence dans l’action menée autour de l’enfant, il est nécessaire de pouvoir mettre en place un partenariat école - famille - membres du RASED.

 

1.         Le maître E, chargé de l’aide pédagogique : Ses interventions s’adressent aux élèves qui manifestent des difficultés persistantes dans leurs apprentissages fondamentaux. Elles ont pour objectif d’améliorer la capacité de l’élève à dépasser les difficultés qu’il éprouve dans ses techniques de travail et à prendre conscience de ses progrès. Elles s’organisent à partir de groupes restreints d’élèves et leur durée ainsi que leur fréquence sont fonction de l’adaptation programmée.

L’aide spécialisée est différente du soutien pédagogique apporté par l’enseignant de la classe. Il est exclu de mettre en place un travail reproduisant la relation pédagogique de la classe.

Le travail du maître E comporte également un aspect de prévention, notamment en grande section de maternelle, où chaque élève sera évalué dès le mois de septembre, les résultats de cette évaluation constituant un outil de travail pour les maîtres et un repère pour les familles.

Aucune autorisation parentale n’est nécessaire pour la prise en charge par le maître E. Toutefois, les parents seront informés de la prise en charge de leur enfant. S’ils le souhaitent, ils pourront être reçus par cet enseignant.

 

2.         Le maître G, chargée de l’aide à dominante rééducative : ses interventions s’adressent à des enfants dont les comportements et les relations ont des conséquences négatives sur l’adaptation scolaire et l’efficience dans ses apprentissages. Elles ont pour objectifs de restaurer le désir d’apprendre, l’estime de soi et l’aident à ajuster ses conduites émotionnelles, intellectuelles et corporelles.

Les séances s’organisent de manière individuelle ou en petit groupe, s’inscrivent dans une démarche de rupture avec la pratique pédagogique, s’appuient sur des activités symboliques, créatives, psychomotrices et sur des jeux.

L’autorisation parentale est nécessaire.
Le maître G peut aussi mener des actions de préventions notamment en cycle 2.

  

3.         La psychologue scolaire : ses missions sont définies par la circulaire n°90-083 du 10 avril 1990. Elles s’exercent en grande partie dans le cadre des réseaux d’aide.

·        Ses objectifs :

-         Apporter sa contribution de psychologue dans le réseau à l’analyse des demandes, à l’élaboration des propositions d’aide, à l’évaluation du changement.

-         Améliorer la communication, permettre la collaboration de tous autour de l’enfant et susciter des changements durables. 

·        Son travail :

-         Elle est un médiateur entre enfant, parents et enseignants, elle analyse les interactions pour améliorer la communication.

-         Elle pratique les examens cliniques et psychométriques après autorisation des parents.

-         Elle assure le « suivi psychologique » : entretiens avec les enfants concernés, les parents, les maîtres.

-         Elle a le choix de ses outils et de ses démarches compte tenu des règles en usage dans sa profession. Le code de déontologie garantit le secret professionnel et le refus de tout jugement de valeur.

 

 

 

 IV.       FONCTIONNEMENT – COMMUNICATION

 

1.         Réunions avec les équipes pédagogiques : dans la mesure des disponibilités horaires, quand l’ordre du jour de ces réunions concerne le réseau, un de ses membres le représente.

·           Conseil des maîtres : présentation du projet de réseau et si l’ordre du jour nécessite la présence du réseau.

·           Conseil d’école : le premier conseil d’école peut faire l’objet d’une présentation du réseau, de son action, de ses membres. Ensuite, la participation du réseau est prévue chaque fois que l’ordre du jour la nécessite.

·           Conseil de cycles : en fonction de l’aide apportée aux enfants en difficulté.

2.      Synthèses avec les enseignants : réunions classe par classe avec les membres du réseau pour le cycle 2. Les enseignants remplissent une fiche de signalement par enfant en difficulté avant d’exposer leurs demandes de mesures d’aide.

3.       Réunions entre un enseignant et un membre du réseau : discussion à propos des modalités de prise en charge, synthèse des interventions entreprises auprès d’un enfant…

4.       Participations aux équipes éducatives facilitant l’intégration d’enfants handicapés ou d’autres enfants en grandes difficultés, scolarisés en classes ordinaires.

5.      Synthèses du réseau : mise en commun des informations, projet du réseau, prises en charge d’enfants (décision, étude de cas, évaluation), rencontre avec d’autres professionnels…

Page d'accueil     Haut de page